Présentation

La maison d'édition

Accès libre aux ouvrages

Les ouvrages

Les auteurs

Essais

Nouvelles

Reportages

Romans

Polar

Poésie

BD

Théâtre

Archives de la newsletter

 

Pièce de théâtre pour tous publics, Aux premières loges est une comédie moderne et citadine en 20 scènes de Serge Travers, jeune auteur breton à qui l'on doit La Folle Nuit des Toiles, pièce parue aux éditions du Club Zéro et déjà jouée dans toute l'Europe, Le cirque d'Amélie ou bien Air conditionné - La comédie des temps chauds co-écrite avec son complice de la compagnie des Tréteaux de l'Ille, Paul Guimont.

On y parle d'amour, de puits sans fond, d'époux défunt, d'ami retrouvé et de soins à apporter aux plantes d'appartement.
 

ISBN : 978-2-919265-17-6 - Septembre 2011
106 pages
12 €

LES PERSONNAGES

 

ANGÈLE PINCHAUD : Concierge de l'immeuble. Femme aigrie. Aucun sourire ne transparaît sur son visage.
MARIO : Employé de ville chargé de l'entretien des voies.
M. PHILIPPON : Résident de l'immeuble. Aristocrate, distingué et raffiné.
Mme DE LATOUR : Résidente de l'immeuble. Précieuse et suffisante.
EMMA : Auxiliaire de vie. S'occupe d'un vieux couple habitant l'immeuble.
JACQUES : Nouveau collègue de Mario.

 

LE DÉCOR


Cour intérieure d'immeuble. Au fond, une large porte cochère donnant sur la rue. À droite, au premier plan, l'escalier montant dans les étages. À gauche, la loge de la concierge, une petite table en fer forgé, deux chaises et un yucca.

 

EXTRAIT
Scène 1
(Mario, Angèle)


En arrière-plan, un chariot sur lequel sont posées deux poubelles avec pelles et balais.
Mario, en tenue de balayeur de ville, est assis à la table. Devant lui, deux tasses à café.


MARIO, fort en direction de la loge : Je sais que le Finistère c’est en Bretagne, mais pourquoi le Finistère ?
ANGÈLE, de la loge : Parce que c’est la fin de la Terre. Fini…s’Terre, fin de terre… Le bout du monde, si vous préférez… Là-bas, on dit Penn Ar Bed… Après, il n’y a plus rien. Quand je rendrai mon tablier et ma pelle à poussière, j’irai dans le Finistère.
MARIO : À la fin de la terre, qu’est-ce qu’on y fait, Mme Angèle ?
ANGÈLE, arrivant avec le café : Rien. On regarde la mer… ou on la prend… Mon rêve, c’est la pêche à pied… Ramasser des coques, des huîtres sauvages…
MARIO : Tu parles d’un rêve !… La pêche à pied dans la rade de Brest, sous le crachin…
ANGÈLE : À Crozon ou à Morgat… Pêcher des moules, des bigorneaux… et aussi des crevettes…
MARIO : Pêcher la crevette ? Alors, ça, c’est le bouquet !
ANGÈLE : Vous vous croyez drôle ?
MARIO : Les goélands, les mouettes, les cormorans, c’est triste ! Cormoran… rien que le nom, c’est triste, cormoran…
ANGÈLE : Les cormorans de là-bas ne sont pas plus tristes que les résidents d’ici… De toute façon, ma vie de concierge est tellement monotone que même un cormoran triste me divertirait…
MARIO : La déprime vous guette, Mme Angèle.


à suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Dernière modification : 19/04/2017 19h49
Page lue 659 fois

 
Achats en ligne

Achats en ligne

[via Paypal]