Présentation

La maison d'édition

Accès libre aux ouvrages

Les ouvrages

Les auteurs

Essais

Nouvelles

Reportages

Romans

Polar

Poésie

BD

Théâtre

Archives de la newsletter

 

Si le lien ne fonctionne pas, contactez le webmestre pour l'en informer.

Fermer Arts (photo)graphiques

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

Pit'Bulles fanzine rennais
Illustration - Graphisme - Arts plastiques - Photo - Nouvelles - Musique - Interviews...

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

Fermer Associations

Fermer Edition

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web


Une maison rennaise, qui publie quelques fascicules, jeux et produits qui serviront à quiconque souhaite développer ses potentiels karmiques et briller en société.


Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web




Hyperlien  Site web




Hyperlien  Site web




Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web


Une jeune maison rennaise, née en 2010, pleine de punch, d'insolence, qui manie le pamphlet avec drôlerie et ne lésinant jamais sur les traits d'esprit ni sur les références pointues.


Hyperlien  Site web




Hyperlien  Site web




Hyperlien  Site web

Fermer Festivals

Fermer Imprimerie-reprographie

Fermer Institutions incontournables

Fermer Philosophie

Fermer Presse, revue, chroniques

Fermer Référencement

Fermer Théâtre

Hyperlien  Site web

Hyperlien  Site web

La compagnie de L'homme de paille a plus d'un fétu dans sa botte.

Pièce du Belge Pascal Vrebos, Tête de truc est un monologue d’une heure et demie qui nous plonge dans l’histoire surréaliste du dernier survivant après l’apocalypse. Survivant d’une explosion qui a détruit l’humanité entière et transformé la surface terrestre en un paysage désolé privé de soleil, de saisons et du vent qui jadis soufflait sur Terre. Cet homme n’est pas le dernier par hasard. Dix ans avant le crash final de l’espèce humaine, lassé des rapports humains et convaincu que la fin était proche, il décide de s’exiler loin de la foule et de « tous ces regards figés et ces sourires de boues à chaque coin de rue ». Dans un endroit reculé, il se construit un abri et se terre avec suffisamment de provisions pour tenir.

Hyperlien  Site web

Fermer Vers la rue Nantaise (Straed Naonediz)

 
Achats en ligne

Achats en ligne

[via Paypal]