Présentation

La maison d'édition

Accès libre aux ouvrages

Les ouvrages

Les auteurs

Essais

Nouvelles

Reportages

Romans

Polar

Poésie

BD

Théâtre

Archives de la newsletter

 

Pièce de théâtre tout public, Le Café des Lys de Serge Travers raconte les péripéties d'un couple de tenanciers, Étienne et Gaby, qui vont avoir fort à faire pour sauvegarder leur zinc, de plus en plus désert... et leur couple, qui lui aussi prend l'eau. Heureusement, il n'y a pas de problème sans issue.

.


ISBN : 978-2-919265-56-5 (décembre 2019)
164 pages
14 euros
10,5 × 17 cm
Photographie de la couverture de Marie Karedwenn.



Personnages

Étienne : Le patron

Gaby : La patronne

Jackson : Le fils

Lucette : L’employée de maison

Rachel : Une amie

Bérénice : L’antiquaire

M. Léon : Un client fidèle

Homme : Un client de passage

 

EXTRAIT
Scène 1


Étienne et Gaby, les patrons du bar, sont derrière le comptoir, prostrés, le regard dans le vide.

GABY : Jamais je n’aurais cru qu’on puisse en arriver là… Pendant des années, tous les jours de ta vie sont réglés comme du papier à musique. Et un beau matin, c’est fini, ta vie bascule et c’est la descente aux enfers…

ÉTIENNE : N’exagère pas !

GABY : On va rester là comme deux momies, combien de temps ?

ÉTIENNE : (Regarde sa montre) On peut fermer si tu veux.

GABY : Déjà, commence par la fermer !

ÉTIENNE : Je n’ai rien dit.

GABY : Justement, soit tu ne dis rien, soit tu parles pour ne rien dire. Tu restes là les bras ballants, comme la lune quand elle voit un arc-en-ciel, bouche bée… Combien de temps on va tenir ? Plus personne n’entre ici depuis trois semaines au moins…

ÉTIENNE : Quinze jours, Gaby… La nouvelle route a été ouverte le 18. Il y a donc précisément quinze jours… et quelques heures.

GABY : Voilà ce dont tu es capable, compter les heures et les secondes.Quinze jours, donc, qu’on ne voit plus un chat. Même les chats vont se faire écraser ailleurs.

ÉTIENNE : Il y a encore monsieur Léon, quand même.

GABY : Le seul client qu’il nous reste. Normal, il n’a pas de voiture et il habite à deux cents mètres.

ÉTIENNE : À peine. N’empêche qu’il est là tous les jours pendant au moins deux heures.

(à suivre)

 

Dernière modification : 06/03/2020 10h46
Page lue 9 fois

 
Achats en ligne

Achats en ligne

[via Paypal]